Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juillet 2006 2 04 /07 /juillet /2006 00:01

par Franck Confino

 

C’est Loïc Le Meur qui avait relayé en premier l’existence de Paris Riots sur son blog, en précisant qu’il n’avait pas testé le jeu. Le post avait suscité
un grand nombre de réactions « à chaud » et commentaires indignés. Puis, lorsque
Fabrice
Jobard
aborda le sujet à son tour, l’idée nous est venue d’aller plus loin. Histoire du « plus grand pied de nez aux médias du XXIe siècle »…

 

Si le sujet sort du cadre « territorial », ce cas d’étude reste très révélateur et riche d’enseignements : on ne contrôle pas ce que dit la presse… surtout quand elle ne comprend pas – ou ne veut pas comprendre – ce qu’on a cherché à dire !

« La récupération ne connaît pas de limites » : c’est par ces mots que Saïd Mahrane débute son article dans Le Point (15 juin 2006, n°1761, page 12) en parlant de Paris Riots. Le journaliste ne croyait pas si bien dire : en tombant dans un piège vraiment grossier, il allait lui-même démontrer que, s’il y a bien une chose qui ne connaît pas de limites, c’est la récupération médiatique !

 

Cliquez pour agrandir l'image« Depuis quelques jours, un site Internet propose à ses visiteurs le téléchargement d'un jeu vidéo s'inspirant des émeutes de l'automne dernier, "le plus grand conflit du XXIe siècle"... Son nom : Paris Riots. », écrit Saïd Mahrane. « Le plus grand conflit du XXIe siècle... c’est tellement absurde que je ne pensais pas qu’on puisse le prendre au pied de la lettre, commente l’auteur avec un sourire désabusé. Si on y réfléchit deux secondes, le XXIe siècle n’a que cinq ans : c’est donc risible ! »

 

Pourtant le journaliste du Point en rajoute dans le pathos : « le joueur plonge dans une certaine réalité de la "guerre" des banlieues. "Combattez le mal du côté des bons", "Défendez votre camp de l'ennemi", "Pas de paix, pas de rémission, il n'y a que la guerre", peut-on lire sur l'écran, l'ensemble habillé d'une musique anxiogène. ».
Cliquez pour agrandir l'imageAprès tout, qui ne s’est jamais fait piéger par un hoax ? Mais là où Saïd Mahrane se fourvoie totalement, c’est en étayant son propos de phrases telles que « L’ennemi désigné est un jeune incendiaire basané en tenue de sport ». Car, dans Paris Riots, les « ennemis » sont invisibles. L’auteur du jeu explique : « Je n’ai fait que traduire le "spectacle médiatique" de l’automne dernier sur un autre medium. A la télé, la caméra était toujours derrière des policiers sans jamais montrer "d’ennemi". Dans le jeu, c’est pareil : on garde le même point de vue. Je ne sais pas qui sont les émeutiers, donc c’est simple : il n’y en a pas !  Dans cette « guerre » il y a d’un côté une armée présentée - la police, structurée et ordonnée - et de l'autre : rien. »

Cliquez pour agrandir l'image

Dans un flash d’information, un autre journaliste de France Bleue annonce : « Entre récupération et apologie de la violence, un jeu vidéo fait scandale. Téléchargeable gratuitement sur Internet, il met les joueurs dans la peau de policiers chargés de réprimer les émeutes de banlieue. Les policiers, justement, se disent indignés ». Facilité du « raccourci journalistique » : on cherche cette fois à occulter la dénonciation médiatique pour mettre en porte-à-faux le jeu et la police. Pourquoi s’indignerait-on lorsqu’un jeu place le joueur dans la peau d’un policier… alors qu’un des jeux les plus vendus chez les jeunes (GTA III) nous met dans la peau de braqueurs et autres bandits de rue ? « Dans beaucoup de jeux vidéo on joue le gangster, on évolue dans le milieu de la pègre et on casse du flic. Ce n'est même pas ma position qui chagrine le public, c'est le sujet. Il ne faut pas parler des émeutes en banlieues, ça a l'air tabou. » conclut l’auteur.

Sylvain GaillardPlus d’une personne sera surprise en découvrant qui est en réalité « ce mystérieux Michel K. » dont Le Point n’a pas pris la peine de diffuser le droit de réponse. Pour blog-territorial, l’auteur tombe le masque et l’on découvre, non pas un hystérique au crâne rasé comme l’avait fantasmé une certaine presse, mais un jeune étudiant « bien sous tous rapports », fraîchement diplômé des Beaux Arts et nommé Sylvain Gaillard !

 

« J’ai reçu beaucoup de lettres d’insultes. On m’a fait passer pour un raciste, un membre du Front National, alors que mon projet est à prendre au 36e degré ! », confie Sylvain.

Alors, quel est le sens de cet Objet Ludique Non Identifié qui se targue d’être « le jeu officiel des émeutes de Paris » ? Paris Riots n’est en réalité qu’un terrain de réflexion et d’opinion.

 

Cliquez pour agrandir l'imageReprenant le moteur 3D de Medal Of Honor Allied Assault, Paris Riots peut ainsi s’installer comme simple «patch » de votre jeu de guerre favori. Sauf que les soldats alliés sont des policiers armés de flashball, et qu’en guise de plages de Normandie, vous débarquerez cette fois dans les alentours de Clichy-sous-Bois ! «Le monde entier a vu Paris à travers cette vision des médias. Et je trouvais qu’il y avait, dans cette mise en scène médiatique, un vrai mimétisme avec les images du Débarquement lors de la Seconde Guerre mondiale.»

Un jeu réellement « jouable » mais qui n’a jamais eu vocation à être commercialisé. Son côté « amateur » permet à l’auteur de faire passer librement ses idées… et de se moquer librement des médias, qu’il remercie sur son site (mode ironique « on ») : « Je fais un remerciement spécial aux medias qui pour moi ont participé à la diffusion et à la création de cette guerre. Sans eux Paris Riots n'aurait jamais existé… »

 Cliquez pour agrandir l'image

Et de reprendre plus sérieusement : « C’est évidemment cette récupération médiatique, que je dénonce à travers Paris Riots, qu’il ne faut surtout pas prendre au premier degré. Mais je n’ai aucun message politique anti-policier ou anti-jeune de banlieue. Ce qui m’intéresse c’est de faire réfléchir, de susciter la réaction. » Pour ce qui est de susciter la réaction, le pari est gagné !

ILS EN PARLENT - LE BUZZ :

Voir aussiFabrice Jobard : "Paris Riots, le scoop"

 Voir aussiFrance Blogs : "Quand les grands journaux dérapent, ce son les blogs qui les rattrapent"

Voir aussiDocteur Web : Blogosphère et journalisme"

Voir aussiWe make money not art (ANGLAIS)

Voir aussiGame over ES (ESPAGNOL)

 

 

 
 
Customer Reviews at eShopperForum.com             
Cliquez pour envoyer un commentaire audio

Votez pour cet article sur "Fuzz !"

Partager cet article

Published by blog-territorial - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Viviane 19/02/2007 22:50

(sourire) ... oui. ... le territoire du Poète c'est le corps c'est l'âme c'est la peau la vie. ... L'Ami explore en outre celui de  la pensée chatoyante bruits de soi échos qui nous dessinent ...pour revenir à LLM la critique que fait cet ami de ce pseudo" blog  (qui est en fait une " machine à ne pas réfléchir") j'y souscris. Totalement. Nous ne sommes, nous " scribouilleurs" qui mettons notre honneur quasiment à nous tenir hors champ des médias habituels, créatifs qui ne nous satisfaisons pas de copier coller des articles ou des infos pompées sur Yahoo ou Google, mais qui mettons au monde  au jour le jour,  nous ne sommes que  peu de choses, et pourtant... c'est de proximité en proximité que l'on peut faire bouger les lignes. Pour vous laisser sur une envie ( j'écoute en ce moment Ségolène et ses désirs d'avenir, elle ne se défend pas si mal sauf absence de chiffrage de ses propositions...) lisez ceci, La grande implosion , une fois lu ce livre, on se dit que les articles à fort tirage, les blogs IN bientôt OUT, les jeu vidéo miniscandalous ne pèsent rien face aux désastres annoncés mais jamais entendus. Bien à vous, je vais dormir, merci Morphéus ;o))

Isabelle Hache 19/02/2007 22:02

Le décodeur n'est pas nécessaire, Viviane l'a et c'est l'essentiel. Ensuite... Et bien, il y a des signes qui ne trompent pas...Et quand on connait Le Bateleur... même de manière tout à fait virtuelle... Les liens se font naturellement.

Viviane 19/02/2007 20:54

je n'ai pas souvenir d'avoir laissé un message ici, mais si vous le dites (sourire)ouimerci à l'Ami ;o) aux yeux ouvertsintelligence en eveilsensibilité je n'ose dire ...

blog-territorial 19/02/2007 21:38

Il nous avait semblé mais on se trompe peut-être... quoi qu'il en soit merci à l'ami qui vous a fait découvrir blog-territorial... il est certain qu'il vous veut du bien :)

Isabelle Hache 19/02/2007 20:00

Dans ce contexte, je comprends que vous usiez de votre droit de réponse, et vous avez bien fait. :o) Tout comme vous faites bien de souligner qu'en aucun cas, il ne faille oublier que rien n'est acquis et que toute information se doit d'être vérifiée.Saluons alors, cet ami qui sûrement, n'aura de cesse de nous avertir des supplices de la garde-à-vue ! ;o)Au plaisir de vous lire.

blog-territorial 19/02/2007 21:43

>> Saluons alors, cet ami qui sûrement, n'aura de cesse de nous avertir des supplices de la garde-à-vue ! ;o)Ah, on vient enfin de comprendre...  pas sûr que tout le monde ait le décodeur, en revanche :) Juste une chose : mais comment sais-tu tout cela, Isabelle ?

Viviane 19/02/2007 19:38

Vous savez, je suis tombée tout à fait par hasard sur votre site qui est mis en lien sur le blog d'un mien ami, il se trouve qu'en l'explorant j'ai trouvé ce fil et ai eu la surprise de lire mon nom cité en des termes pas très... agréables ;o) par l'un de vos commentateurs.( mais c'est la règle du jeu, sur la toile les gens se défoulent, souvent derrière des pseudos, il se trouve que j'écris depuis toujours sous mon patronyme, cela évite de dire tout et n'importe quoi....) j'ai donc usé avec retard de mon droit de réponse et vous ne m'en voudrez pas. Etant partie prenante dans cette affaire j'ai cependant été amenée à relativiser l'accident arrivé à ma fille, avec un réel souci de dédramatiser auprès d'elle qui était très profondément choquée (et on le comprend...) ces incidents de banlieues, par ailleurs  exacerbés par les médias aux fins que l'on sait aussi bien à gauche qu'à droite. Je ne pouvais donc qu'être indignée de voir jeter de l'huile sur un  feu en voie d'éteignement alors même que la première des énergies devrait être consacrée à la résolution des problèmes. je n'ai pas le sentiment que la parution et la publicité faite à ce jeu vidéo et aux médias qui en ont colporté (au sens ancien du colportage) l'existence ait servi profondément la cause des banlieues.. D'autre part , comme je l'ai dit plus haut, il y a réel danger pour la démocratie si ceux qui nous représentent ( ou s'y essaient du moins) se reposent sans un minimum de précautions sur la chaine virtuelle, sur le pâssage de relai informatif que constituent les blogs. Tout peut y être dit, tout y est il vrai et à tout le moins vérifiable ou fondé? Je trouvais dommage que Monsieur Hollande se commette, comme le fait sarko depuis,  grand bien lui fasse, à accréditer cette force citoyenne que serait LLM et sa horde de groupies. Restons des êtres raisonnables, la vraie vie, ce ne sont pas les forums de ceci ou de cela. Je me suis suffisamment battue `Pour une éthique de la fin de vie et  l'école de la république (  ces deux liens seront accessibles du dehors  et pour ce qui concerne le deuxième qui conduit à la home page de Michel Delord, , descendre un peu dans la page à gauche) pour savoir que les vrais combats demandent des années de travail et ne reposent pas sur des coups médiatiques. Les problèmes des banlieues ne seront pas résolus par la mise en avant d'un jeu sans intérêt et la boursouflure narcissique de LLM. Soyez assurée que je ne tiens pas du tout votre blog pour responsable de quoique ce soit, c'était juste une mise au point (sourire) sans jeu de maux.d'ailleurs, je reviendrai vous lire avec plaisir, tout ce qui peut contribuer à la mise en réseau des énergies m'interesse. Bien à vous, Viviane Lamarlère

blog-territorial 19/02/2007 20:48

NB : Viviane, vous aviez déjà laissé un premier message sur ce blog il y a quelques semaines, mais vous avez dû oublier et cela n'a aucune importance :)Le débat revient de manière récurrente sur ce fil, car il se trouve que c'était le billet le plus lu en 2006 et, aujourd'hui encore, l'un des plus lus. Allez savoir pourquoi !? Mais sachez que nous n'intervenons plus sur le "fond" du débat : pour nous, tout a été dit !A bientôt, donc... maintenant que vous nous avez mis dans vos favoris :)

Attention, le blog a déménagé!

ATTENTION : vous êtes égarés sur les archives de blog-territorial...
Depuis 2011, le blog a déménagé et a continué sa vie ici :

BT.jpg

Editeur

Directeur de la publication : 
Franck Confino 

Texte Libre

   Inscrivez-vous à la newsletter   Contactez-nous

 

auwwwergne.com
Recommandé par des Influenceurs

C'est forcément ici !

 

 

 

Et pour finir...

 

internautes sont égarés ici et trouveront leur bonheur par là !
 

Avril 2006 - Novembre 2010

 

Contrat Creative Commons

Blog-territorial
by Adverbia est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported.
Basé(e) sur une oeuvre à www.blog-territorial.fr.